Qui-suis-je?

Mon histoire

 

 

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours été attirée par les animaux et au fil des années, ce lien particulier n’a cessé de se renforcer.

Chiens, chats, chevaux et autres animaux ont toujours partagés ma vie.

 

A l’âge de 7ans, je commençai l’équitation et je n’ai jamais arrêté. Cette passion pour les chevaux m’a poussée dans des formations agricoles.

BEPA Soigneur aide animateur équin, BACpro Conduite et gestion d’une exploitation agricole (option élevage et valorisation du cheval), puis un BTSA.

C’est durant ces années que mon amour pour les chiens s’est d’avantage développé. Chiens et chevaux ont depuis toujours cohabités.

 

En 2012, j’eu ma propre chienne, Hislande et malgré des débuts difficiles (husky power ! ), j’ai réalisé à quel point la phrase “Le chien est le meilleur ami de l’Homme “ était véridique.

Depuis que je l’ai adoptée, Hislande à toujours été à mes côtés, pour le meilleur comme pour le pire…

 

En 2013, je parti 3 mois en Islande pour mon stage de BTS. C’est là que j’ai connu le Berger Islandais, un chien fantastique. J’ai totalement craqué pour cette race.

Ces chiens vivent en meute dans leur pays natal. Bien qu’ils soient de taille moyenne, je dirais qu’ils on tout d’un grand : Intelligent ; très proche de l’Homme. Ce qui m’a également séduit c’est leur rusticité et leur physique de primitif, effectivement la race a subit peu de modifications par l’Homme.

 

Cette même année,  je découvrais l’Altdeutscher Schäferhund. J’ai tout de suite été séduite par leur caractère en or, ainsi que leur physique beaucoup plus pur que les Berger Allemand “classiques”. Étant une personne sportive, j’appréciais la rusticité de ces derniers.

 

Trois ans plus tard, en 2016, Alaska est entrée dans ma vie, et, dès lors, celle-ci fut bouleversée…

Un amour de chien, un joli physique, j’avais dans l’idée de faire une portée, un jour. Donc, étant donné que je ne fais jamais les choses à moitié, j’ai participé à divers stages allant de la gestion de la gestation à la sociabilisation des chiots en passant par la mise bas. J’ai donc assisté à plusieurs mises bas, et ce fut de superbes expériences.

 

Une chose en entrainant une autre, ayant rencontré et côtoyé divers éleveurs consciencieux, je me suis dis : “Pourquoi pas moi ?”

Ce n’est que le début…

Le début d’une magnifique aventure !